L'orchestre symphonique L'Enharmonie

Un pont entre la pratique amateur de haut niveau et les musiciens professionnels

L'Enharmonie est un orchestre toulousain qui, selon le répertoire abordé, comporte de 30 à 55 musiciens. Il est le résultat d'une collaboration originale entre des musiciens amateurs confirmés (4/5èmes) et des musiciens professionnels (1/5ème) essentiellement issus des rangs de l'ONCT (Orchestre National du Capitole de Toulouse) autour de Serge Krichewsky (hauboïste de l'ONCT) qui en est le directeur musical.
Dans la grammaire musicale une enharmonie est formée de deux notes dont les noms diffèrent mais qui représentent le même son dans la gamme tempérée. Par exemple ré dièse et mi bémol se nomment différemment mais correspondent à une seule et même touche du clavier d'un piano. En dehors de tout contexte elle sont donc indistinguables à l'oreille !
Le pari derrière ce nom est que musiciens amateurs et professionnels de l'orchestre forment également une enharmonie. Si le pari est gagné, ils doivent être indistinguables en concert !
Ils sont multiples. Tout d'abord, permettre à des musiciens amateurs de très bon niveau d'aborder le répertoire avec des méthodes de travail et une exigence inhabituelles dans les formations amateurs. Les musiciens professionnels sont quant à eux amenés à sortir de leur rôle de musicien de rang de l'ONCT pour prendre la direction d'un pupitre en répétition et en concert ou jouer en soliste. Bien évidemment, l'un des buts est qu'une rencontre musicale et conviviale s'opère entre ces deux mondes (professionnels et amateurs) qui ont très peu l'occasion de se côtoyer. Enfin, l'Enharmonie affiche la volonté de ne pas présenter au public uniquement les oeuvres les plus jouées en concert mais aussi les très nombreuses oeuvres parfois négligées des plus grands compositeurs.
L'orchestre bénéficie depuis sa crétion du soutien moral et financier de l'association Aïda (Association des entreprises mécènes de l'Orchestre National du Capitole de Toulouse). Par ailleurs, l'orchestre reçoit un important soutien logistique de la Ville de Muret à travers son école de musique (emea) qui l'accueille très régulièrement en répétition. Enfin, l'Université Paul Sabatier (Toulouse III) nous permet également de répéter dans la salle du Cap située sur son Campus.
L'Enharmonie cherche à concilier l'intensité et la brièveté du travail en répétition dans les orchestres professionnels et la disponibilité des musiciens amateurs. Un orchestre amateur met généralement un semestre à monter un programme à raison d'une répétition par semaine. Les orchestres professionnels répètent et donnent chaque semaine un nouveau programme. L'Enharmonie travaille donc par sessions de 8 à 12 répétitions dans le mois précédant ses concerts. Tous les musiciens, professionnels comme amateurs, participent à toutes les répétitions qu'elles soient en tutti ou en partiels. L'ensemble qui se produit devant le public n'est donc jamais une juxtaposition had hoc et éphémère de musiciens mais bien un orchestre qui à l'habitude de répéter en formation complète.
Le musicien typique de l'Enharmonie a appris la musique jeune, l'a pratiquée tout au long de ses études mais n'a pas eu la possibilité ou n'a pas choisi d'en faire son métier. Il exerce donc une activité professionnelle autre ou est encore étudiant et consacre une grande partie de ses loisirs à la pratique de son instrument. Les musiciens professionnels, directeur musical compris, sont quant à eux principalement des instrumentistes de l'ONCT, d'autres formations professionnelles de la région toulousaine ou encore des pédagogues de leur instrument. Ils ont en commun une passion pour la musique qui les poussent à pratiquer en dehors leur activité professionnelle et l'enthousiasme de transmettre leur savoir-faire aux musiciens amateurs.
Si vous vous reconnaissez dans la description faite dans la réponse à la question précédente, que vous pratiquez un instrument de l'orchestre à un niveau proche ou équivalent à celui d'une fin de cursus de conservatoire et que votre rythme de vie est compatible avez le mode de fonctionnement de l'orchestre vous pouvez nous contacter (orchestre.enharmonie@free.fr). L'orchestre ne recrute ni sur titre, ni sur audition. Le principe est celui de la cooptation. Après une discussion rapide, les candidats sont invités à participer à une ou deux répétitions à l'issue de laquelle l'intégration définitive peut être proposée. Les membres de l'Enharmonie sont adhérents de l'Association Ré Dièse - Mi Bémol (statuts).
Oui. La gestion d'un orchestre ne requiert pas seulement (et loin s'en faut) des compétences musicales ! Si vous avez des compétences en communication (journalisme, photographe, vidéaste, preneur de son, éclairagiste, graphiste, imprimeur...), en logistique (propriétaire ou gestionnaire d'une salle pouvant accueillir un orchestre en répétition, intéressé par la gestion d'une bibliothèque de partition, équipé pour le transport de matériels...) ou dans le domaine de la diffusion des concerts, n'hésitez pas à prendre contact avec nous, nous serons très heureux d'accueillir votre aide.